Internationale Solidarität
  
 
Les Rencontres de la Solidarité Internationale et du Développement 2015
 
Les troisièmes Rencontres de la Solidarité Internationale et du Développement
se sont tenues dans le cadre de la  Semaine de la Solidarité Internationale organisée par la municipalité, et centrée cette année sur les problèmatiques de l'alimentation dans les pays défavorisés.

Le CRIJ, par son support aux associations cachanaises de Solidarité Internationale, est amené
depuis de nombreuses années à travailler sur cette problèmatique par le financement d'activités de diversification des cultures permettant d'améliorer l'équilibre alimentaire de populations africaines, par le support à des projets de cantine scolaire assurant aux enfants des repas sains et diversifiés que leurs familles ne sont pas toujours en mesure de leur offrir, ainsi que par l'accès à l'eau potable, base de toute alimentation saine.

Plaquette Téléchargeable
Les Objectifs

Cette journée est une occasion rare pour les associations de confronter leurs expériences de Solidarité Internationale, d'échanger sur leurs futurs projets, d'écouter des intervenants dont la compétence est reconnue, et plus particulièrement du Conseil des Etrangers qui nous a fait le plaisir de participer à nos rencontres 2015.

Les Thèmes


Les moments importants de cette journée ont été :
  • Les retours d'expérience des associations cachanaises, leurs réussites, leurs difficultés.
  • Une table ronde consacrée pour l'essentiel au thème de l'alimentation au coeur du développement et aux solutions
    de financement des projets de solidarité internationale.
  • L' intervention de notre député-maire Monsieur Jean-Yves Le Bouillonnec.
Le Programme Complet

Le livret accessible ci-contre a été remis aux participants  

Le CRIJ dans les écoles

Le CRIJ a présenté aux élèves de CM1 / CM2 de trois écoles primaires de Cachan une vidéo consacrée au projet de maraîchage féminin
de l'association Soroma au Mali, dans le cadre du thème central de la Semaine de la Solidarité Internationale municipale 2015, qui est l'alimentation dans les pays défavorisés.  
Cette présentation a provoqué un vif intérêt chez les enfants qui ont posé de nombreuses questions aux animateurs du CRIJ.
Vous pouvez vous-mêmes visualiser ci-dessous cette vidéo qui illustre bien les résultats d'une collaboration active entre une association d'un pays développé et la population d'un pays défavorisé par son environnement et son climat.     




























L'intervention de Monsieur Jean-Yves Le Bouillonnec, député-maire de Cachan

La municipalité de Cachan s'est impliquée de puis de nombreuses années dans les thèmes de la Solidarité Internationale et a structuré son action d'une part par l'intervention directe de la ville dans son parrainage de la commune de Diakon au Mali, et d'autre part par la délégation au CRIJ du support aux associations spécialisées sur plusieurs continents, Afrique, Asie, Amérique du Sud.
Aujoud'hui, la situation géopolitique complique singulièrement l'intervention directe de la municipalité, et notre maire qui remercie chaleureusement les associations et le CRIJ pour leur action, leur demande de s'impliquer plus encore dans la conservation et le développement des liens tissés au fil des années.



Les présentations des associations cachanaises

Dans cette région du Sahel, l'alimentation traditionnelle à base de céréales, riz, mil ou sorgho est à l'origine de carences alimentaires importantes.
Afin de favoriser la diversification de  cette alimentation avec des produits riches en vitamines, l'association Soroma a favorisé la mise en place de cultures de légumes, pratiquées par des associations locales de femmes, qui dans cette région du globe sont souvent tenues à l'écart des activités de développement économique.
Le mode plein écran est déconseillé en raison de la définition limitée de la vidéo
L'association SOLIDAGO des étudiants de l'Ecole Spéciale des Travaux Publics (ESTP) conduit depuis plusieurs années des projets d'adduction d'eau potable dans des villages isolés de Madagascar.
Ces projets sont montés en partenariat avec une association locale, les relations avec les autorités locales étant gérées pour l'essentiel avec les communes concernées.
Les populations participent directement à la réalisation en fournissant la main d'oeuvre nécessaire au creusement des tranchées, puis en assurant la maintenance des réservoirs nécessaire pour assurer la qualité de l'eau.  
De tels projets d'adduction d'eau potable nécessitent des mesures d'accompagnement indispensables pour en assurer le succès :
  • sensibilisation de la population aux bénéfices de mesures d'hygiène quotidienne
  • contrôle périodiques de la qualité de l'eau fournie
  • formation de la population à la maintenance indispensable des équipements
La pérénité de ce type de projets est assuré par un nombre croissant de villages demandeurs.
Solidarité Normalienne est l'autre grande association étudiante de Cachan et avec laquelle le CRIJ travaille depuis de nombreuses années en soutenant ses projets de Solidarité Internationale.
L'action de SoNo s'est concentrée depuis quelques années sur le Sénégal et le Bénin.
SoNo au Bénin assure des cours de soutien scolaire d'été aux élèves de l'école primaire de Tanguiéta au Nord du pays depuis 2009, en coopération avec l'association béninoise ASDP.
Ces cours de français et de mathématiques sont enseignés suivant une pédagogie ludique et moins formelle que l'enseignement traditionnel du pays, et sont suivis par environ 200 élèves pendant 2 à 3 semaines.
Au fil des années cette action s'est enrichie de prestations complémentaires :
  • le repas de midi est maintenant servi aux enfants, car nombre d'entre eux habitent loin de l'école
  • apport de fournitures scolaires et de livres
  • fourniture de matériel informatique
  • mise en place de correspondance avec une école française
SoNo au Sénégal réalise des micro projets dans les communes rurales de la région de Thiès à l'est de Dakar.
Le projet en cours d'une 'case de santé' dans le village de Thiamby a subi quelques retards en raison de problèmes de financement.
Ce projet vise à offrir, à la demande de la population locale, un centre de premiers soins et d'accouchement facilement accessible
à la population du village. 
Fraternité Ubuvukanyi travaille depuis des années au développement de la petite ville de Muyebe, (environ 25.000 habitants par des projets touchant la santé, l'éducation, les infrastructures et l'alimentation.
Citons ici quelques réalisations de l'association en coopération avec la population :
  • un centre de santé, son fonctionnement et son informatisation, son accès routier
  • le développement de la culture de haricots
  • adduction d'eau
  • dans le domaine de l'éducation, accès à l'enseignement secondaire accru de 20% à 50% des élèves du primaire.
  • un projet d'Université Paysanne avec des professeurs bénévoles et des cours par Internet
  • mais aussi ... un projet Chaussures, dont le port n'est pas encore une évidence au Burundi
le centre de santé
Les graves difficultés politiques qui agitent le pays actuellement sont un frein aux projets en cours
Savoir Donner réalise des projets de creusement de puits et de créations de latrines dans des école du Niger, dans des conditions de sécurité aléatoires, mais avec une forte attente de la part des populations concernées.
L'association travaille également à un projet de maternité à Bélakro en Côte d'Ivoire.

                 un puits au Niger
  Latrines scolaires et réservoir
Savoir donner en Côte d'Ivoire
Afrique sur Bièvre présente chaque année son festival cinématographique dans les salles de cinéma 
du Val de Bièvre.
Consacré au cinéma africain, peu présent dans les circuits de distribution des salles commerciales, ce festival nous permet de découvrir des artistes de grande valeur, et aussi la vision de ces artistes sur les sociétés africaines d'aujourd'hui, si diverses, et que nos préjugés nous font méconnaître.
Ce festival, par la connaissance qu'il nous apporte, a toute sa place dans la programmation de la Semaine de la Solidarité et nous fait aimer l'Afrique, la région du monde qui a le plus besoin de notre solidarité.

Afrique sur Bièvre nous a présenté un remarquable film d'animation plein d'humour sur  Kinshasa et son "économie" basée sur la débrouillardise et la récupération.
En 2016 la 10e édition du festival sera l'occasion d'un concours de courts-métrages africains.
Depuis une vingtaine d'années, l'association POUR LE DEVELOPPEMENT DE FALEYA qui regroupe des Maliens d'origine vivant à Cachan et des Français qui ont souhaité leur apporter leur aide, s'est consacrée au développement de la commune de Faleya à l'ouest du Mali.
Sur cette longue période, leurs principales réalisations ont été :
  • des puits permettant d'améliorer l'accès à l'eau, base de la vie humaine dans ces régions
  • la construction d'une école de trois classes
  • la réalisation d'un maraîchage
  • la construction d'un collège
  • la mise en oeuvre d'une coopérative des jeunes permettant de stocker et gérer la fourniture de produits alimentaires de base.

Le projet en cours actuellement concerne cette coopérative en lui offrant des conditions de stockage beaucoup plus efficaces.
Les tables rondes

la première table ronde était bien entendu consacrée à la thématique centrale de la Semaine de la Solidarité et de la journée du CRIJ, 
l'alimentation dans les pays défavorisés.
Les expériences des différentes associations en lien avec cette thématique (la cantine de SoNo au Bénin, la pisciculture développée avec Solidago à Madagascar, la cantine de Savoir Donner en Côte d'Ivoire) étaient bien sûr au centre des débats et échanges extrèmement animés entre les associations et devraient dans l'avenir donner naissance à des nouvelles initiatives dans ce domaine.
Saluons également la nouvelle association MADA de Fresnes qui se fixe pour but de réaliser des projets alimentaires pour les enfants de Madagascar.

La deuxième table ronde était consacrée aux financements de projets de Solidarité Internationale, dans un contexte où les communes et autres collectivités locales voient leur capacité budgétaire se restreindre.
Cela a été l'occasion de faire connaître aux associations les nouvelles possibilités de financement offertes par les sites Internet de financement participatif (crowdfunding), et plus particulièrement le site Helloasso dédié spécifiquement au financement de projets associatifs.























La semaine de la Solidarité Internationale dans le Bulletin Municipal