La Solidarité Internationale
Les Rencontres de la Solidarité International et du Développement 2013
Le CRIJ a organisé, pour la première fois en 2013, ces Rencontres, dans le cadre de la 'Semaine de la Solidarité Interna-tionale' de la municipalité.

Ont participé à ces Rencontres les associations cachanaises impliquées dans ce domaine,
des conférenciers reconnus, la conclusion revenant à notre député-maire M. Le Bouillonnec.
Les participants à cette journée dédiée aux actions de solidarité internationale à Cachan soutenues par le CRIJ ont été accueillis par
A. Parret-Fréaud membre du CRIJ - organisateur de cette journée
H. de Comarmond conseillère municipale déléguée, représentant la municipalite

P. Chéron vice président du CRIJ en charge de la commission solidarité internationale
A. Thély président du CRIJ

Le Programme de la Journée des Rencontres de la Solidarité et du Développement

les présentations des associations cachanaises impliquées dans des actions de solidarité internationale
une conférence-débat sur la thématique de l'éducation dans les pays défavorisés, animée par M. Dumont du GREF
une conférence-débat dédiée aux relations nord-sud dans les actions de solidarité, animée par M. Diarra du FORIM
la conclusion de cette belle journée par M. Le Bouillonnec, député-maire de Cachan

Introduction par le CRIJ
Le CRIJ en tant qu'organisateur de cette journée tient à remercier les services de la Ville de Cachan qui ont apporté leur soutien logistique pour nous permettre d'accueillir les participants à cette manifestation dans d'excellentes conditions.
Mais pour une bonne partie de l'assistance, et des internautes, il est sans doute utile de parler un peu de ce
COMITE DES RELATIONS INTERNATIONALES ET DES JUMELAGES
et de ses missions non seulement dans le domaine de la Solidarité Internationale, mais aussi dans les domaines des échanges internationaux sportifs, culturels, scolaires, et plus particulièrement dans le cadre du jumelage qui unit Cachan au district allemand de Wolfenbüttel.
Pour tous ceux pour qui une petite piqure de rappel serait utile, vous pouvez accéder
à la présentation faite par M. André THELY, président du CRIJ en introduction à cette journée des Rencontres de la Solidarité Internationale, ainsi qu'au programme de la journée, en cliquant sur les images ci-contre.

Cachan Soroma au Mali
                L'association Solidarité Cachan-Soroma réalise des projets de solidarité au Mali
                depuis 1990.
                Soroma est une commune de l'ouest du Mali, regroupant 17 villages isolés, loin des
                centres de développement.
                Depuis le début des années 2000, l'association a concentré ses actions sur les
                thèmes de l'éducation et des activités locales économiques, avec un accent porté
                sur l'éducation des filles trop souvent exclues du système éducatif par la tradition
                locale, mais aussi l'alphabétisation des femmes qui n'ont que peu ou pas fréquenté
                l'école, et leur intégration dans des activités économiques qui restaient jusque là réservées aux hommes. Les activités de Soroma sont fortement appuyées par la municipalité
de Cachan qui gére les aspects institutionnels des relations avec les autorités maliennes.

Les Projets Educatifs
           1 260 enfants scolarisés à Soroma dont 20% de filles                 le collège de Soroma ouvre ses portes en 2003

  construction de la cantine                                alphabétisation des femmes                              le bonheur d'apprendre

Le projet éducatif dans des villages isolés implique la prise en charges d'aspects spécifiques tels que la formation des maîtres, la construction de logements pour les familles des maîtres, la nécessité d'une cantine pour des élèves venant de villages éloignés, mais aussi la réhabilitation de locaux dégradés, ainsi que les équipements et fournitures scolaires indispensables.

Un grand merci au GREF (Groupement des Retraités Educateurs sans Frontière) pour sa participation aux projets éducatifs de Cachan-Soroma.

Les Projets de Développement agricole
Maraîchage Féminin à Soroma
l'eau est le premier facteur indispensable                                                        le GIE pommes de terre

Les conditions naturelles de cette région d'Afrique ainsi que les aspects règlementaires imposent de traiter des problèmes spécifiques à ces projets de développement agricole :

Obtention de concessions permanentes de terrains dans les 17 villages du SOROMA
Appui à la création d’associations féminines de maraîchage
Accès à l’eau (puits et aménagement bas fonds).
Formation agricole des participants
Financement de haies vives de protection des cultures
Financement des semences et petits matériels


Pour plus de détails accédez d'un clic aux présentation de l'association Cachan-Soroma

Fraternité Ubuvukanyi au Burundi
               Peu d'Européens connaissent le Burundi, petit pays d'Afrique Centrale, de la taille
               d'une région française, où vivent environ 10 millions d'habitants dans des conditions de
               pauvreté extrême.
               Les besoins sont immenses, en terme de santé, d'éducation, d'infrastructures et
               d'actions de développement.

               Fraternité Ubuvukanyi, association fondée en 2003 par des migrants en France et en
Italie, et leurs correspondants locaux, concentre ses efforts sur la région de Muyebe à
environ 80 km de la capitale, et où vivent 25.000 personnes.
Depuis sa création, Fraternité Ubuvukanyi a contribué à la réalisation de nombreux projets visant à améliorer les conditions de vie d'une population démunie, dans plusieurs domaines :

Santé

La création du Centre de Santé, son équipement et la contribution à ses besoins de fonctionnement ont permis d'améliorer notablement l'état de santé général de la population de Muyebe.

               le Centre de Santé                                     le personnel                                  informatisation du suivi

Education

Fraternité Ubuvukanyi fournit une aide financière au passage des élèves dans le secondaire, ainsi que pour le développement d'activités physiques et sportives.

Développement Economique

L'économie de la région de Muyebe repose pour l'essentiel sur les cultures vivrières

Fraternité Ubuvukanyi soutient les initiatives de diversification et les investissements liés à ces cultures dans le but d'améliorer l'alimentation et donc la santé des populations.

D'autres activités telles que la production de briques ont également été soutenues.

Infrastructures

L'association contribue également aux investissements tels que la distribution d'eau, l'electrification du centre de santé, qui jouent un rôle important dans l'amélioration de l'état de santé des habitants.

Mais, pour plus d'information sur l'activité de Fraternité Ubuvukanyi, téléchargez d'un clic ci-dessous la remarquable présentation de l'association.

Puya de Raimondi au Pérou
L'association Puya de Raimondi, créée par des scientifiques français en relation avec des universitaires péruviens, fournit son aide à des universités locales dans les domaines de l'instrumentation scientifique.

Cette aide se matérialise sous différentes formes :
     - fourniture d'appareils de mesure scientifiques
     - formation à la conception et à la réalisation d'appareils
     - formation à la pratique d'expériences scientifiques
     - soutien d'étudiants péruviens pour leur perfectionnement en France

conférence de spectrométrie à l'université PUCP

formation et expériences scientifiques 
Pour plus de détails, accédez à la présentation complète de Puya de Raimondi en cliquant sur l'image ci-dessous


Solidago-ESTP à Madagascar
Solidago est une association d'étudiants regroupant les élèves de l'ESTP et des étudiants en médecine et en chimie.

En partenariat avec une association malgache, Solidago s'implique dans l'accès à l'eau potable et des installations d'hygiène dans des villages isolés et sans infrastructure.

Pour plus de détails accédez à la présentation de Solidago en cliquant sur l'image ci-dessous

 
Pour le Développement de Faleya au Mali
L’association pour le développement de Faleya
existe depuis bien longtemps avant son inscription au journal officiel en 1996.
Elle représente l’aboutissement de
la solidarité de quelques Maliens vivant à Cachan pour la majorité d’entre eux, et souhaitant travailler pour le développement de leur village d’origine, Faleya.
Lassociation est composée de 39 membres dont 29 Cachanais.
Des membres de l’association vont régulièrement au village pour suivre l’évolution des projets.

Faleya est un petit village de 400 habitants dépendant de la commune de Koussané.
Il est situé à 45 km au nord de Kayes carte), aux confins du désert, en plein Sahel.
Le village est peuplé de Soninkés dont la langue, le soninké, est la plus parlée par les migrants africains de la région Ile-de-France.
En effet, les Soninkés ont une
longue tradition de migration. La région où ils vivent, située à cheval sur le Mali, le Sénégal et la Mauritanie, est d’une extrême pauvreté. Les principales activités de la région sont l'agriculture (sorgho, maïs, mil et arachide) et l'élevage (boeuf et mouton).

Historique des principaux projets portés par l'association :
  • 1999 création de deux puits assurant une alimentation en eau non polluée
  • 2002 ouverture de la première classe construite pour 60 enfants ouverture d'un atelier de menuiserie
  • 2003 construction d'une 2e classe
  • 2004 construction de latrines pour les élèves construction d'un local de stockage
  • 2005 construction d'une 3e classe construction de logements pour les enseignants
  • 2006 cloture du terrain de l'école latrines pour les enseignants
  • 2007 aménagement d'un terrain de maraichage clos avec un puits et véhicule de service
  • 2008 construction de logements enseignants dans le village soutien au maraichage
  • 2009 remise en état du moulin à mil
  • 2011/13 construction de 3 classes de collège

première tranche du collège                                                        salle de classe primaire

Solidarité Normalienne en Afrique
                     Solidarité Normalienne, association des élèves de l'Ecole Normale Supérieure
                     de  Cachan s'implique depuis plus de 20 ans en Afrique dans des actions de
                     Solidarité Internationale et de Développement Durable.
 Ces dernières années, ses actions se sont concentrées sur :
       - Le Sénégal où Sono a soutenu des micro-projets de développement
         d'initiative locale. en particulier la création d'un cyber-café et prévoit
         sur 2014 la poursuite de projets tels qu'une case - santé, de l'adduction
         d'eau et la rénovation d'une bibliothèque.

- Le Bénin où Sono a mené des actions de soutien scolaire pendant les vacances d'été
  Les objectifs sont de renforcer ls connaissances des matières principales, français et
  mathématiques, avec une approche ludique.

Sono fournit également du matériel scolaire qui fait souvent défaut et offre les repas de midi à tous les enfants.

Pour plus de détails, accédez aux présentations de Solidarité Normalienne en cliquant sur les images ci-dessous.

 
 
Savoir Donner en Côte d'Ivoire
                            Savoir Donner travaille sur des projets de Solidarité Internationale dans
                            différents pays d'Afrique. Citons le Sénégal, le Niger, le Congo et
                            la Côte  d'Ivoire.

                            L'association nous a présenté pendant cette journée de rencontres un projet, réalisé en partenariat avec le Centre Socio-Culturel de la Plaine, de construction d'une cantine scolaire dans l'école primaire de Belakro en Côte d'Ivoire avec la participation active de la population du village.
Pelle à la main, nos jeunes de Cachan donnent un magnifique exemple de Solidarité Internationale et nous les en félicitons chaleureusement.

Nous espérons vous donner accès prochainement sur ce site à la très belle Video réalisée à cette occasion.

Quelques extraits, sur vif !

Mission accomplie !  un grand Bravo !!!!
Bientôt ici la Video
Un geste du coeur au Sénégal
Un petit geste du Coeur rend un village heureux,
c'est le nom complet de cette association de Cachan, et aussi tout un programme.

L'association s'est investie au village Agnam Goly dans le Sahel sénégalais, en créant principalement un poste de santé et des salles de classe dans une école.
Ce dernier projet est aujourd'hui suspendu consécutivement à la décision du gouvernement de financer lui-même ces classes.

L'association a présenté des panneaux photos illustrant ses activités à Agnam Goly, qui ont agréablement décoré notre salle des Rencontres de la Solidarité et suscité l'intérêt des participants.

Afrique sur Bièvre
Afrique sur Bièvre est une association d'amoureux du cinéma et de l'Afrique, qui chaque année en novembre offre aux habitants du Val de Bièvre son festival Ciné-Regards, dans les salles de cinéma de la communauté d'agglomération

les sociétés et cultures africaines, dans leur diversité, vues par les artistes du cinéma africain.

A ne rater en aucun cas !!!







D'un simple clic, accédez à la présentation complète faite par Afrique sur Bièvre lors des Rencontres de la Solidarité Internationale.

 
Conférence - L'Education dans les pays défavorisés
Le GREF est le groupement des Retraités Educateurs sans Frontières et il définit
ses missions de la façon suivante :

"La situation dramatique de l’École dans le Tiers-monde (souvent, héritage conservé de l’époque coloniale) est un fait constaté de façon unanime par les responsables à tous les niveaux. Les propositions faites pour remédier à cette situation divergent…Personne n’a de solution miracle et nous, pas plus que les autres… Il s’agit pour nous, avec ceux qui, sur le terrain, sont confrontés à cette situation d’imaginer ensemble des pistes possibles, d’être présents dans leur mise en pratique et d’en assumer ensemble les réussites et les échecs. Mais nous partons aussi pour nous enrichir des valeurs et d’expériences inconnues ou oubliées dans notre société. Le groupe, fort de l’expérience acquise là-bas, participera à l’éducation et à la solidarité aux problèmes du Tiers-Monde".

M. Dumont du GREF nous a fait l'honneur et le plaisir de participer à notre journée de Rencontres en donnant une conférence destinée à sensibiliser les participants à la problématique de l'éducation dans les pays défavorisés et plus particulièrement en Afrique.

Les points les plus saillants de cette conférence :

  • le taux moyen d'accès à l'éducation en Afrique est encore de 85% seulement, avec une durée de fréquentation
    de l'école limitée à 7 ans dans de nombreux pays, 
  • les budgets de l'éducation sont en stagnation ou même réduction sous la pression d'organismes internationaux
    visant à réduire les déficits 
  • seulement 3% du PIB consacré à l'éducation dans la majorité des pays à comparer avec nos 6%

    Les projets éducatifs dans ces pays rencontrent des difficultés pratiques peu connues en Europe, tels que le manque de classes construites,
    de cantine pour des enfants éloignés de leur village de résidence, de toilettes, de locaux de stockage du matériel éducatif, de bibliothèques, ...
    et doivent être considérées dans tous les projets liés à l'éducation.
D'autres problèmatiques plus générales doivent aussi être prises en compte :
  • la langue d'enseignement dans des pays sans unité linguistique 
  • un contenu de l'enseignement cohérent avec l'environnement économique, pour lequel il est nécessaire de ne pas couper les enfants des activités potentielles disponibles localement 
  • l'alphabétisation des adultes reste un problème important
Nous espérons être en mesure prochainement de mettre à votre disposition la Vidéo réalisée lors de cette conférence.

Pour plus d'information sur le GREF, un clic sur le logo

Conférence - La relation Nord / Sud dans la Solidarité Internationale
Nous avons eu le plaisir d'accueillir M. Hamedy Diarra,
                  Président du Haut Conseil des maliens de France,
pour une conférence-débat sur le thème :


              quels interlocuteurs pour quels projets ?

qui est un sujet central de réflexion pour les associations impliquées dans des projets de Solidarité Internationale

En effet tout projet de ce type implique la coopération de membres d'associations en France, d'interlocuteurs locaux, associations ou correspondants, sans oublier les autorités locales légitimement soucieuses d'harmoniser les projets réalisés sur leur territoire,et fréquemment de migrants installés en France.

Les incompréhensions entre ces intervenants vivant dans des contextes très différents sont souvent à l'origine d'échecs de projets pourtant potentiellement intéressants pour les populations locales.

M. Diarra a clairement mis en lumière la part essentielle que prend l'initiative locale dans la conception et l'adoption du projet par la population locale, et suscité un grand intérêt chez les membres des association présentes.

Nous espérons être en mesure prochainement de mettre à votre disposition la Vidéo réalisée lors de cette conférence.